Stratégies Financières

Statue ou statut , dilemme au Château

S’il est permis de l’espérer, il est prématuré de le croire.Trompés par la nature des signes d’institution auxquels ils sont forcés d’avoir recours, les hommes se sont figuré leurs idées comme autant d’unités, de chiffres, de monades, et ils ont supposé que tout le travail de la pensée consiste à combiner ou à grouper systématiquement ces objets individuels.Aussi, dans aucune autre espèce, les facultés ne sont susceptibles d’un aussi grand développement que dans l’homme.Analysez cette inclination elle-même, et vous y trouverez mille petits mouvements qui commencent, qui se dessinent dans les organes intéressés et même dans le reste du corps, comme si l’organisme allait au-devant du plaisir représenté.D’une manière générale, la frayeur est utile, comme tous les autres sentiments.Par ailleurs, les achats de titres publics deviennent un instrument de politique monétaire à part entière lorsque les méthodes « orthodoxes » ne fonctionnent plus, car ils permettent à la Banque centrale de maintenir les taux longs à des niveaux bas, agissant ainsi sur l’économie par le biais de la courbe des taux dans son ensemble.Il n’en est pas de même pour une banque centrale.Il est vrai que, jusqu’ici, elles n’existent guère que théoriquement.Selon nous, cette vision de ce que devrait être une « entreprise responsable » pose un problème de sens encore plus important que le greenwashing.Pour beaucoup d’observateurs la reprise qui se dessine ne tient qu’à un alignement exceptionnel des astres économiques et financiers… et elle se fracassera, inévitablement, dès 2017 sur l’insuffisance de l’offre.Tandis que l’animal évoluait, non sans accidents le long de la route, vers une dépense de plus en plus libre d’énergie discontinue, la plante perfectionnait plutôt son système d’accumulation sur place.Et parmi les âmes, il en est qui se reconnaissent davan­tage dans tels ou tels corps.C’est de quoi Zénon ne tient nul compte quand il recompose le mouvement d’Achille selon la même loi que le mouvement de la tortue, oubliant que l’espace seul se prête à un mode de décomposition et de recomposition arbitraire, et confondant ainsi espace et mouvement.Les taux négatifs de la dette souveraine n’ont pas fini de faire parler d’eux.Une réflexion concertée entre avocat et expert en gestion de crise est indiquée.La régulation financière, fer de lance des discussions du G20 et de Davos, se veut donc être une véritable médecine contre le mal de la spéculation et ses effets néfastes.Pourtant, sans elles, l’économie mondiale serait encore moins gérable qu’elle ne l’est déjà.arnaud berreby dentiste aime à rappeler ce proverbe chinois » Le bonheur est un rayon de soleil que la moindre ombre vient intercepter ; l’adversité est quelquefois la pluie du printemps ».Une atomisation des services financiersMensonges et sottises utiles à la conservation du despotisme bourgeois, mais d’une grossièreté tellement flagrante que les pauvres devraient avoir honte de ne point les avoir rejetés depuis longtemps.Peut-être faudrait-il envisager ce combat de géants comme une sorte de passage obligé pour permettre la transition vers le monde digital, cette transition ne pouvant être portée que par des acteurs de taille mondiale.Le principe est simple : lorsqu’il ne leur est plus possible d’agir sur les prix (taux), elles peuvent directement influencer les quantités (provision de crédit à bas coût). Il y aurait une première manière de s’y prendre.Quand on considère la futilité des motifs qui provoquèrent bon nombre d’entre elles, on pense aux duellistes de Marion Delorme qui s’entre-tuaient « pour rien, pour le plaisir », ou bien encore à l’Irlandais cité par Lord Bryce, qui ne pouvait voir deux hommes échanger des coups de poing dans la rue sans poser la question : « Ceci est-il une affaire privée, ou peut-on se mettre de la partie ?

Share This: