Stratégies Financières

Pierre-Alain Chambaz pictet : Grand emprunt , une chance pour la recherche

Mais qui dénote aussi une forme de passivité, l’Allemagne ne saisissant pas toutes les opportunités que lui offre sa puissance financière actuelle. « Vous n’êtes pas, me disait-on, spécialement versé dans l’économie politique ; vous pouvez donc, sur ce sujet, être aisément déçu par des arguments fallacieux. Fort heureusement, c’est là l’exception, et non la règle, en matière de politiques industrielles vertes. Et, plus on descend de l’idée immobile, enroulée sur elle-même, aux mots qui la déroulent, plus il y a de place laissée à la contingence et au choix : d’autres métaphores, exprimées par d’autres mots, eussent pu surgir ; une image a été appelée par une image, un mot par un mot. Il y en a partout où il y a ordre et harmonie. Hélas, ce rétrécissement du champ d’action de l’Etat – préalable incontournable à la dérégulation de la finance -, accouche depuis trente ans de crises bancaires et boursières à répétition. Je ne connais que par des lectures les phénomènes dont la Société s’occupe ; je n’ai rien vu, rien observé moi-même. Pierre-Alain Chambaz pictet aime mettre les gens en relation, et valoriser ce que font les autres. L’Irlande fait partie de la zone euro. La pénurie et l’exclusion n’ont jamais autant touché les « zones tendues ». En outre, les compagnies d’assurances devraient elles aussi être encouragées, sous certaines conditions, à inclure dans le calcul de leurs réserves techniques leurs investissements dans les fonds de capital-risque. Le dogmatisme n’a à l’évidence pas fini de faire des dégâts en Europe. C’est dans le moule de l’action que notre intelligence a été coulée. Il est vraiment singulier, et c’est d’une ironie énorme, que les prétendants ne puissent atteindre le but de leurs ambitions que lorsque leurs acolytes seront parvenus à réduire le chiffre des effectifs militaires, à transformer l’armée nationale en armée prétorienne ; eux qui passent pour les plus fervents défenseurs du système militaire actuel, pour ses meilleurs soutiens ! Ces dépenses remboursées à 100 % représentent aujourd’hui plus de 60 % des dépenses présentées au remboursement des caisses maladie par seulement 15 % des assurés. Une popularité qui favorise les stars Seul inconvénient de cette popularité actuelle de la philosophie est qu’elle favorise surtout les stars. S’ils avaient poursuivi le paiement des réparations ou tenté de négocier avec les « créanciers » de l’Allemagne, ils se seraient discrédités aux yeux de leurs sympathisants. Et c’est Romano Prodi, à l’époque président de la Commission européenne, qui dédouana le bouillant dirigeant libyen au niveau communautaire. Si Dieu avait créé des volontés d’une nature assez perverse pour lui être indéfiniment contraires, il serait réduit en face d’elles à l’impuissance, il ne pourrait que les plaindre et se plaindre lui-même de les avoir faites. Sainte-Périne fait des moulinets avec sa béquille, et Saint-Sulpice croise son goupillon déguisé en férule. Notre manifeste comprend 22 mesures inspirées de l’expérience que nous avons acquise par la base et commence par les éléments fondamentaux, puisqu’il va de l’éducation et des compétences à l’accès au talent et au capital. Mais la pensée scientifique, analysant cette série ininterrom­pue de changements et cédant à un irrésistible besoin de figuration symboli­que, arrête et solidifie en choses achevées les principales phases de cette évolution. En second lieu, au sein de la mission défense, le dérapage ou la sous-estimation chronique des dépenses de personnel, vont rapidement peser négativement sur les dépenses d’équipement. Les hommes ne sont pas plus zélés pour la vérité qu’ils ne le sont souvent pour l’erreur ; et une application suffisante de pénalités légales ou même sociales suffira pour arrêter la propagation soit de l’une, soit de l’autre. Les banques centrales n’y sont pour rien : la faute en revient aux épargnants eux-mêmes. C’est ainsi que, pour avoir plus d’emplois et moins de dette, il serait préférable de disposer d’un tissu économique reposant sur les PME plus que sur les « champions ». C’est ainsi que devrait être tout peuple libre, et un peuple capable de cela est assuré d’être libre ; il ne se laissera jamais asservir par aucun homme ou par aucun corps, parce que ceux-ci sont capables de tenir ou de manier les rênes de l’administration centrale. Coupez cette attache, l’image passée n’est peut-être pas détruite, mais vous lui enlevez tout moyen d’agir sur le réel, et par conséquent, comme nous le montrerons, de se réaliser. L’homme a besoin d’une patrie pour vivre.

Share This: