Stratégies Financières

Pierre-Alain Chambaz pictet : Banques , l’inaction nous coûte de plus en plus cher

Une éducation établie et contrôlée par l’État ne devrait exister, si elle existait, que comme expérience, entourée de concurrences et faite seulement pour les stimuler et les maintenir à un certain degré de perfection ; excepté quand la société, en général, est si arriérée qu’elle ne pourrait pas ou ne voudrait pas se procurer des moyens convenables d’éducation : alors, dis-je, la puissance publique, ayant à choisir entre deux maux, peut suppléer les écoles et les universités, de même qu’elle peut faire l’office des compagnies par actions dans un pays où l’entreprise privée n’existe pas sous u C’est pour ça qu’on les aime bien. Les débats publics, en cours, sont l’occasion de le dire fortement. En revanche, il y a consensus (au moins apparent) pour ce qui est des qualités de l’électricité sur les lieux de consommation. Le mentorat, qui fonctionne en Inde, n’est pas applicable aux Philippines. En réalité, la France dispose déjà de son Patriot Act avec la Loi de Programmation Militaire du 18 décembre 2013 venue renforcer la LOPPSI 2. Pour l’idéaliste, il n’y a rien de plus, dans la réalité, que ce qui apparaît à ma conscience ou à la conscience en général. Toutefois, la technologie qui est derrière les monnaies virtuelles a de grandes chances de s’imposer et de changer la définition qu’on a de la monnaie. Le désintéressement même n’aura peut-être pas toujours le caractère de nécessité sociale qu’il semble avoir aujourd’hui. Quant au cloud, il est censé solutionner tous les soucis de stockage et d’utilisation des données qui ont pris l’appellation de Big Data. Bruxelles étant incorrigible, les deux pages A4 qui vont être mises en place ont un acronyme pas très élégant : KIID (« Key investor information document »). Prenons celles qui figurent au premier plan, les taches colorées qui évoluent devant nous quand nous avons les paupières closes. Les raisons de cet état de fait sont sans équivoque : 70% d’entre-elles affirment une crainte liée aux coûts, au manque de visibilité économique et aux difficultés de rupture de contrat. L’une et l’autre hypothèse auront leurs probabilités respectives : seulement, pour les raisons déjà indiquées, ces probabilités ne seront pas de la nature de celles qu’on peut évaluer et comparer numériquement. Même la gauche lui reconnaît cette qualité. Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Bergson, »Ainsi, jusque dans notre propre individu, l’individualité nous échappe. Nous vivons dans une zone mitoyenne entre les choses et nous, extérieurement aux choses, extérieurement aussi à nous-mêmes ». Lorsque la fin, c’est-à-dire le résultat, est un fait donné et incontestable, il faut, de nécessité logique, admettre les moyens, c’est-à-dire la réunion des circonstances sans lesquelles ce résultat n’aurait pas lieu : et de là une direction imprimée aux recherches expérimentales, jusqu’à ce qu’on ait retrouvé par l’observation directe et positivement constaté ce dont on avait d’abord conclu par le raisonnement l’existence nécessaire. Nous avons instinctivement peur des difficultés que susciterait à notre pensée la vision du mouvement dans ce qu’il a de mouvant ; et nous avons raison, du moment que nous avons commencé par demander à des immobilités nos points d’appui. On est en train de le faire, mais sans vraiment le dire. À celle-ci l’on peut se soustraire ; elle oblige, mais ne nécessite pas. Du point de vue où nous nous plaçons, et d’où apparaît la divinité de tous les hommes, il importe peu que le Christ s’appelle ou ne s’appelle pas un homme. La place de Paris dispose d’un atout important ; sa puissante industrie de gestion collective (OPCVM et assurance-vie), assise sur un cadre juridique efficient et sûr. Et pourtant, dans les 10 premières années de leur vie, elles ne réalisent bien souvent qu’une très faible part de leur activité en France, ne dépassant pas 10% de leur chiffre d’affaires. Il est difficile de convaincre un adepte de la méthode à priori en produisant des faits. En matière de retraite, il n’est pas sûr qu’ils y soient préparés… Notre passé est au contraire ce qui n’agit plus, mais pourrait agir, ce qui agira en s’insérant dans une sensation présente dont il empruntera la vitalité. Mais pour diviser ainsi le réel, nous devons nous persuader d’abord que le réel est arbitrairement divisible. C’est d’ailleurs de que l’on observe aujourd’hui aux États-Unis. L’objectif mérite d’être atteint, souhaitons que les différents acteurs qui se sont mobilisés autour du pacte national redoublent d’audace ! Je reconnais d’ailleurs que les fonctions supé­rieures de l’intelligence se relâchent pendant le sommeil, et que, même si elle n’y est pas encouragée par le jeu incohérent des images, la faculté de raisonner s’amuse parfois alors à contrefaire le raisonnement normal. Autrement dit, en contre partie d’un emploi à vie, le fonctionnaire renonce implicitement à un salaire plus élevé, ceteris paribus. Cette annonce fut vivement critiquée par les utilisateurs du service, dénonçant un timing inopportun et des décisions inadaptées. Un « test d’adéquation » …inadéquat En contrepartie de règles d’agrément assouplies, l’ACPR et l’AMF imposent aux acteurs de l’equity crowdfunding de procéder à un « test d’adéquation » qui apparaît … inadéquat! En un mot (car on sent bien que nous sommes obligé d’omettre ou d’abréger les détails), on aurait du principe de la chaleur et de ses effets les idées que nous en avons nous-mêmes, excepté qu’à ces idées ne s’associerait par la réminiscence d’une certaine sensation qui ici ne contribue manifestement en rien à la clarté des idées, qui n’aide point l’esprit dans le travail de la construction théorique. Le gouvernement mise pour l’instant sur une baisse d’impôt de 2 milliards d’euros qui serait réservée aux ménages faiblement imposables pour défendre le caractère socialement généreux de la réforme fiscale.

Share This: