Stratégies Financières

Les nouveaux défis d’Ariane

Oui, s’ils osaient, je vous en donne l’assurance, nous tous qui n’avons pour eux que les sentiments qu’ils méritent, nous tous qui haïssons le despotisme militaire et clérical, qui voulons être libres et qui n’avons point de billets de confession — nous tous, oui, qui croyons que la vie de notre pays ne doit pas commencer au bureau de recrutement pour finir à la sacristie en passant par le lupanar — nous serions fusillés, déportés, exterminés, hachés menu comme chair à pâté.Nous avons cru pouvoir miser sur notre rente technologique.Leur parade sera le recours aux pratiques ancestrales de l’infiltration et de la manipulation des cercles réfractaires mais le libre message, lui, continuera à circuler.En l’absence des blés issus de la Russie et de la mer Noire, grillés par la sécheresse, le blé français a tous les atouts cette année : l’euro faible durant la seconde moitié de 2010 l’a favorisé face à ses concurrents américains, la proximité géographique avec les pays acheteurs d’Afrique du Nord a joué, ainsi que la qualité de la céréale, qui a été endommagée un peu partout sauf en France.C’est en vain qu’on en chercherait la trace dans quelque chose d’actuel et de déjà réalisé : autant vaudrait chercher l’obscurité sous la lumière.On ne s’étonnera pas si nous insistons sur ce point.La nécessité, d’ailleurs, est analogue ici à celle qui s’attache à la production d’un effet physiologique ou même physique : dans une humanité que la nature n’aurait pas faite intelligente, et où l’individu n’aurait aucune puissance de choix, l’action destinée à maintenir la conservation et la cohésion du groupe s’accomplirait nécessairement ; elle s’accomplirait sous l’influence d’une force bien déterminée, la même qui fait que chaque fourmi travaille pour la fourmilière et chaque cellule d’un tissu pour l’organisme.C’est aux dieux que Prométhée avait dérobé la première étincelle ; et ce feu céleste qu’il avait apporté au monde, bien qu’il eût perdu, sous l’haleine du demi-dieu qui l’attisait, beaucoup des pouvoirs néfastes qu’il devait à son origine divine, ce feu s’attesta funeste, et de plus en plus funeste, à l’humanité qu’il devait servir.Ni l’un ni l’autre ne se rencontrent jamais à l’état pur.arnaud berreby aime à rappeler ce proverbe chinois « L’économie donne aux pauvres tout ce que la prodigalité ôte aux riches ».Puis les parties entrent les unes dans les autres.Il est vrai que c’eût été rompre avec la métaphysique des anciens.

Share This: