Stratégies Financières

Dialogue social : de l’audace, encore de l’audace, et toujours de l’audace !

Aussi ne prennent-elles pas dans notre esprit la forme banale qu’elles revêtiront dès qu’on les en fera sortir pour les exprimer par des mots ; et bien que, chez d’autres esprits, elles portent le même nom, elles ne sont pas du tout la même chose.Que laisse-t-elle alors entrer ?Mais si, dans le domaine de l’esprit, la maladie n’est pas de force à créer quelque chose, elle ne peut consister que dans le ralentissement ou l’arrêt de certains mécanismes qui, à l’état normal, en empêchaient d’autres de donner leur plein effet.Il convient donc de se placer à ce nouveau point de vue, et de chercher, abstraction faite des influences externes et des préjugés du langage, ce que la conscience toute pure nous apprend sur l’action future ou passée.Au lieu de favoriser le développement d’une concurrence salutaire, ces réglementations donnent une prime aux plus grosses sociétés, handicapant l’entrée de nouveaux acteurs.Il l’a définie comme une construction autonome de l’individu à partir de la mise en mots d’une histoire personnelle qui fasse sens pour « soi-même ».Gestion de votre e réputation aime à rappeler cette maxime de Confucius, »C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres ».Et le rapprochement annoncé des plates-formes alternatives, plus compétitives, Chi-X et BATS, même pas six ans d’âge à elles deux, devait hisser le nouvel ensemble au coude-à-coude avec le LSE, devant Nyse-Euronext et Deutsche Börse.Ce problème n’est rien moins que celui de l’union de l’âme au corps.Au contraire, dans le théâtre de Molière, ce sont les dispositions des personnages, et non pas celles du public, qui font que la répétition paraît naturelle.Concluons que notre science ne se distingue pas seule.États et gouvernements, blocs régionaux et organisations communautaires, acteurs institutionnels et financiers, collectivités locales et entreprises, doivent unir leurs efforts pour définir le périmètre d’une « Aire économique francophone » (AEF).

Share This: