Stratégies Financières

Pierre-Alain Chambaz pictet : Vite, un Grenelle du numérique !

Leur réputation dure, soigneusement entretenue, replâtrée, repiquée, de temps en temps reprise en sous-œuvre. Il y a une quinzaine d’année, à l’exception des banques sud-africaines, la plupart des banques africaines étaient dans un état de déliquescence avancé. Mensonges et sottises utiles à la conservation du despotisme bourgeois, mais d’une grossièreté tellement flagrante que les pauvres devraient avoir honte de ne point les avoir rejetés depuis longtemps. Dans les opérations de démolition/reconstruction, nous observons que les ménages bien souvent ne veulent pas quitter leur quartier. L’idole d’airain à laquelle les Carthaginois sacrifiaient leurs enfants est pour nous un objet d’horreur ; peut-être avons-nous gardé dans notre coeur quelque idole d’airain, à la domination de laquelle échapperont nos descendants. Le poète et le romancier qui expriment un état d’âme ne le créent certes pas de toutes pièces ; ils ne seraient pas compris de nous si nous n’éprouvions pas nous-mêmes, au moins à l’état naissant, tout ce qu’ils nous décrivent. Mais ce faisant, elles ne prétendent pas bouleverser le système en place ; mais au contraire le renforcer en améliorant son fonctionnement. Si donc nous voulions exprimer notre pensée sur ce point, comme Jouffroy, par une formule métaphysique, nous dirions que Victor Cousin fut, dans son gouvernement des esprits, une cause motrice d’une constante et laborieuse impulsion plutôt qu’une cause finale mouvant toute chose sans sortir de son repos, par l’attrait du vrai, du beau et du bien. De ceux-là, la plupart prennent leur mal en patience, mal dégradant et patience honteuse ; d’autres cherchent dans des théories dérisoires, dans l’agitation vaine de formules creuses, des remèdes à un état de choses qui n’en a qu’un : l’annihilation ; et un petit nombre, comprenant que toute discussion est inutile, et que l’ombre des événements, dont parlait Shakespeare, plane déjà sur la France, regarde et reste muet, attendant l’heure. Il faut inverser le raisonnement et se demander quelle est la meilleure offre pour la cible identifiée. La stagnation séculaire dans laquelle sont enfermées nos économies exige certes de promouvoir de nouvelles bulles, ayant pour effet de chasser celles en place, tout en autorisant accessoirement un simulacre de croissance. Son indépendance fondamentale et même son ascendant normal résultèrent enfin, autant qu’il était alors possible, du régime monothéique propre au moyen âge : cet immense service social, dû surtout au catholicisme, formera toujours son principal titre à l’éternelle reconnaissance du genre humain. Les spéculations historiques ne remontant presque jamais, chez les modernes, au-delà des temps polythéiques, l’esprit métaphysique doit y sembler à peu près aussi ancien que l’esprit théologique lui-même, puisqu’il a nécessairement présidé, quoique d’une manière implicite, à la transformation primitive du fétichisme en polythéisme, afin de suppléer déjà à l’activité purement surnaturelle qui, ainsi directement retirée à chaque corps particulier, y devait spontanément laisser quelque entité correspondante. Le financement par l’organisation centrale est bien sûr préférable dans la mesure où il est ensuite plus simple de demander aux différentes directions, filiales, pays, de s’y conformer. La raison pour laquelle les syndicats de travailleurs le combattront bec et ongles, c’est que ce changement les rendra instantanément obsolètes. Je disais tout à l’heure que la France est un pays où l’on ne devrait pas avoir faim. Il faut que l’intelligence approuve l’impératif et qu’un sentiment s’attache à son objet. Pour la CGPME, l’enjeu structurel est de taille. Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler ce proverbe chinois « Même le lièvre comprend qu’il ne doit pas manger l’herbe de son terrier ». Cette Exposition sera ce qu’ont été toutes celles qui l’ont précédée : un étalage incomplet de possibilités libératrices dans une Kermesse de Servitude. Entre penser un objet et le penser existant, il n’y a absolument aucune différence : Kant a mis ce point en pleine lumière dans sa critique de l’argument ontologique. Il me serait, je crois, facile de démontrer que l’isolement exclut le langage, comme l’absence du langage exclut la pensée ; et certes l’homme moins la pensée, bien loin d’être l’homme de la nature, n’est pas même l’homme. Parfois, c’est alors la survie de l’entreprise qui est en jeu. Les politiques nationales et communautaire ne sont qu’imparfaitement complémentaires. Un second portique à gauche donne accès dans une cour intérieure, toute petite elle-même, au milieu de laquelle s’élève un puits entouré de tas d’immondices nageant dans une boue noire. En effet, elles aussi, ont rapidement compris l’intérêt d’optimiser et de rationaliser leurs choix d’investissement public grâce à ce levier qui n’est en rien une privatisation déguisé ou une externalisation de la dette publique, contrairement aux idées reçues. Renforcer les politiques redistributives se justifierait dans la zone euro si la monnaie unique conduit à de plus grandes inégalités territoriales. Laissons aujourd’hui de côté les statistiques, concentrons nous sur les stratégies politiques. Le deuxième pilier est l’investissement. Toutefois c’est pour notre commodité que nous définissons et classons ainsi les dieux de la fable.

Share This: