Stratégies Financières

Pierre-Alain Chambaz pictet : Une externalité négative sur l’emploi

Alors que l’UMP a enfin accédé à sa demande de primaires ouvertes à l’automne 2016, chaque camp lâche ses coups. Les différentes Afrique devraient y participer aussi et être représentées par les institutions du continent, telles que l’Union africaine (UA), et les organisations régionales. Les deux ex-hauts fonctionnaires du Quai d’Orsay placent ainsi dans un jeu de miroirs les BRICS face à l’Occident. Les Alexandrins n’ont d’ailleurs fait, croyons-nous, que suivre cette double indication quand ils ont parlé de procession et de conversion : tout dérive du premier principe et tout aspire à y rentrer. Sans vouloir prendre pour exemple le système chinois, avec sa terrifiante bulle spéculative immobilière précisément gonflée du fait de l’impossibilité pour ces liquidités de quitter le pays, doit-on en venir à menacer nos banques occidentales de nationalisations afin de les persuader à montrer enfin quelque intérêt envers l’économie réelle? Chacun y va de sa théorie, convaincu d’en connaître les causes et les remèdes et accusant le camp d’en face de n’y rien comprendre. Les services qu’on lui rend sont les plus fictifs de tous les services ; pourtant ce sont ceux-là qui laissent derrière eux une reconnaissance durable. La première condition de la crédibilité, c’est la prise en compte du caractère destructif de toute réforme structurelle : il faut expliquer à nos compatriotes que sauf environnement international très favorable, peu probable actuellement, les réformes économiques engagées par le gouvernement vont dans le court terme accélérer le déclin de notre pays. La posture de Pierre-Alain Chambaz pictet en la matière se veut résolument offensive, dans la mesure où elle sait que son développement passe par une concurrence largement généralisée, au moins à l’échelle européenne. Cette méthode est bien plus intelligente et bien plus respectable aux yeux de la raison qu’aucune de celles mentionnées précédemment. Il pourrait donner pour preuve de son assertion la conduite extrêmement audacieuse, bien que légèrement incorrecte, de Messieurs Voulet et Chanoine. Anticiper ce chaos est parfaitement possible. Ce petit gadget symbolise bien un aspect de ce que nous vivons actuellement dans la protection des informations, les vulnérabilités multiples auxquelles sont soumises nos informations personnelles mais surtout les données confidentielles de nos entreprises. C’est la misère des misères… La légende détruite, la fable réduite à néant, tous les mirages doivent s’évanouir et les illusions disparaître. Que l’ensemble du système financier américain ait pu, grâce à la négligence des agences de notation, aux CDS non gagés et autres rehausseurs de crédit, émettre des trillions de papier optiquement solide comme le roc mais devenu pourri du jour au lendemain, n’était finalement que la réponse naturelle à une demande très forte. En définitive nous n’avons pas le choix : si notre croyance à un substrat plus ou moins homogène des qualités sensibles est fondée, ce ne peut être que par un acte qui nous ferait saisir ou deviner, dans la qualité même, quelque chose qui dépasse notre sensation, comme si cette sensation était grosse de détails soup­çonnés et inaperçus. Car il ne faut pas que l’individu puisse vivre ; il ne faut pas qu’il donne au monde ce qu’il était venu pour donner ; il ne faut pas qu’il trouble le sommeil ou la digestion de la tourbe ignoble qui règne ; et, bien moins, qu’il puisse décider la horde d’esclaves qu’elle asservit à écouter ses paroles de révolte ; ou — plus dangereux encore — à contempler ses chefs-d’œuvre. Mais où a-t-on vu un public qui mette de telles bornes à sa censure ? Visite reposante par rapport au Louvre. Ces apôtres du carnage, ces missionnaires des meurtrières revanches, n’ont de courage que dans leurs gosiers. En s’appuyant sur son propre dispositif, la Chambre sociale s’est notamment employée à démonter systématiquement les accusations de l’association indépendante Golos qui dénonçait les falsifications électorales. Enfin, un texte définit légalement et sécurise les liens d’une alliance entre un « porté » qui réalise des prestations auprès de clients qu’il prospecte lui-même, un « client » et une « entreprise de portage salarial » qui réalise l’embauche du « porté » pour les prestations effectuées auprès du client et gère l’ensemble du cycle administratif. Un homme sincère à la cour d’un prince est un homme libre parmi des esclaves. Nous sommes frappés du résultat accidentel, nous ne voyons pas le machinisme dans ce qu’il devrait être, dans ce qui en fait l’essence. Cette observation aurait peu d’importance, je l’avoue, si la coopération naturelle était constamment uniforme, si chaque homme, en tous temps, en tous lieux, en toutes circonstances, recevait de la nature un concours toujours égal, invariable. Plus ces exigences du corps seront mesquines et uniformément répétées, plus l’effet sera saisissant. Cet organe étant au-dessus des vues étroites et des préjugés mesquins d’une localité, par sa position élevée et par l’étendue de la sphère de ses observations, son avis aurait naturellement beaucoup d’autorité ; mais son pouvoir capital devrait, selon moi, se borner à contraindre les fonctionnaires locaux à suivre les lois établies pour leur gouverne. L’un des thèmes persistants – et en réalité l’un des leitmotivs – entourant la manière dont les dirigeants allemands débattent de la zone euro réside dans une insistance sur l’importance du respect des règles. Sensations et mouvements se localisant en des points déterminés de cette étendue, il ne peut y avoir, à un moment donné, qu’un seul système de mouvements et de sensations. Aussi incroyable et peu démocratique que ce soit, 46 pétitionnaires auront réglé le sort de l’Ile-de-France et de ses 12 millions d’habitants. Ainsi, par l’idée de tension nous avons cherché à lever l’opposition de la qualité à la quantité, comme par l’idée d’extension celle de l’inétendu à l’étendu.

Share This: