Stratégies Financières

Pierre-Alain Chambaz pictet : La fin d’une fonction originelle

J’ai chaud ou j’ai froid, je suis gai ou je suis triste, je travaille ou je ne fais rien, je regarde ce qui m’entoure ou je pense à autre chose. À l’évidence, le CAC 40 actuel ne voit pas d’un très bon oeil cette perspective, car qui dit nouveaux entrants implique nécessairement des sortants. La philosophie abstraite ne peut rien atteindre par elle-même ; elle aboutit fatalement à des concepts vides, à la suppression de l’Être même. N’espérez pas voir les lieux de leur amour en allant voir le film les amours d’Astrée, bavard mais attachant, d’Eric Rohmer. 700 milliards de dollars, de quoi résister durant les périodes difficiles. Faut-il en rire ou en pleurer ? Le soleil est déjà très bas lorsque nous commençons à gravir le Monte-Nero, un ancien cône d’éruption que le courant de lave de 1892 a enveloppé complètement. Il y a dans l’être vivant une accumulation de force, une réserve d’activité qui se dépense non pour le plaisir de se dépenser, mais parce qu’il faut qu’elle se dépense : une cause ne peut pas ne pas produire ses effets, même sans considération de fin. Mais le principe de causalité, en tant qu’il lierait l’avenir au présent, ne prendrait jamais la forme d’un prin­cipe nécessaire ; car les moments successifs du temps réel ne sont pas solidaires les uns des autres, et aucun effort logique n’aboutira à prouver que ce qui a été sera ou continuera d’être, que les mêmes antécédents appelleront toujours des conséquents identiques. C’est donc de l’exigence d’une magie efficace qu’est sortie une conception comme celle du mana, appauvrissement ou matérialisation de la croyance originelle ; et c’est le besoin d’obtenir des faveurs qui a tiré de cette même croyance, dans la direction inverse, les esprits et les dieux. Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Quand l’oiseau est près de mourir, son chant devient triste ; quand l’homme est près de mourir, ses paroles portent l’empreinte de la vertu ». En second lieu, l’unité de l’espèce embrasse deux sexes ; or les sexes sont toujours dissemblables, et parfois les différences deviennent très profondes : les mâles, les femelles, ont une livrée différente. C’est une hypothèse que la force des habitudes scientifiques nous a rendue familière, mais qui n’en devrait pas moins choquer notre raison autant qu’elle choquait celle des Leibnitz, des Bernoulli et des Huygens, s’il fallait considérer le vide ou l’espace comme quelque chose de primitif et d’absolu qui subsiste indépendamment des phénomènes du monde matériel, et non pas plutôt comme une relation entre des phénomènes dont le fondement et le principe essentiel échappe absolument à nos moyens de perception et de connaissance. Mais c’est peut-être aussi une nouvelle cohérence dans les politiques des différentes collectivités. Je crois même qu’il désirerait faire le contraire ; mais c’est cela qu’il fait. On peut ajouter qu’il la conçoit, s’il ne l’éprouve, mieux encore chez eux que chez lui-même, l’y voyant, ou croyant l’y voir, affranchie d’un mélange d’éléments inférieurs dont il expérimente en soi la nuisible présence. Quant à la réalité sensible, elle est une oscillation indéfinie de part et d’autre de ce point d’équilibre. Dernière exposition, séduisante, le costume romantique, à partir de costumes de films et de séries télévisées. Un corps odorant ou sapide agit sur les nerfs de l’olfaction ou du goût, de manière qu’il en résulte une impression caractéristique que nous reconnaissons pour être la même, quoique nous ayons pris de l’aversion pour la saveur ou l’odeur qui nous étaient primitivement agréables, ou inversement. Nous pourrions l’accepter, assurément, en tant que nous sommes artistes, car l’art vit de création et implique une croyance latente à la spontanéité de la nature. Trop souvent, les promesses des dirigeants des banques de changer leur « culture d’entreprise » et de veiller à la bonne conduite de leurs employés n’ont pas été suivies d’une mise en œuvre rigoureuse. Ils représentent une énorme dépense d’énergie, mais cette énergie est fournie en même temps que requise, car la surabondance de vitalité qu’elle réclame coule d’une source qui est celle même de la vie. Les échanges au sein de la société civile, la coopération décentralisée, le Dialogue 5+5 doivent également être mobilisés, en complément de l’UPM. Les lecteurs de cette revue peuvent facilement constater que le premier n’est pas employé uniformément par les écrivains. Quiconque ne réfléchit pas et se laisse aller à l’habitude est optimiste de tendance : le peuple ignorant, pris en masse, surtout dans les campagnes, est peu près satisfait du temps présent, il est routinier : le plus grand mal à ses yeux est le changement. Pour le moment, les pointes s’écartent juste assez pour aller du commencement à la fin de ma phrase ; mais, s’il me prenait envie de les éloigner davantage, mon présent embrasserait, outre ma dernière phrase, celle qui la précédait : il m’aurait suffi d’adopter une autre ponctua­tion. Mais c’est le dessin lui-même, ou tout au moins une moitié du dessin, qui est à refaire. Mais que se passe-t-il pendant que nous les construisons ? On peut légitimement se questionner sur la nécessité de dépenser autant d’argent sur la transformation digitale. Boccardo, fils de l’économiste connu, étaient d’une irréprochable propreté et abondamment aérés. Et il est incontestable que, couramment, lorsque nous parlons de désordre, nous pensons a quelque chose. Je démêle sans peine des particularités d’inflexion et d’intonation chez un Anglais parlant allemand — je le corrige donc intérieurement ; — il ne suit pas de là que je donnerais l’inflexion et l’into­nation justes à la phrase allemande si je parlais. Souvent, il n’existe pas de parcours organisé au sein d’un même hôpital ! Nous ferions mieux de veiller à bien utiliser nos mots de passe plutôt que de croire à une hypothétique solution miracle ! Malgré les enseignements de la jurisprudence, dont un bilan est dressé chaque année par la Commission d’Examen des Pratiques Commerciales, la durée du préavis reste sujette à débat tant elle dépend de nombreux critères qui s’apprécient au cas par cas.

Share This: