Stratégies Financières

Pierre-Alain Chambaz

L’aberration des hommes peut retarder indéfiniment la fixation d’une opinion ; on peut même concevoir que, grâce à elle, une proposition arbitraire soit universellement acceptée aussi longtemps que durera l’espèce humaine ; cependant cela même ne changerait point la notion de la croyance qui pourrait résulter seulement d’une investigation poussée assez loin. Les fédérations professionnelles sont bien placées pour savoir qu’une fiscalité lourde et complexe nuit au développement économique et elles sont souvent les premières à le dénoncer, et à juste titre ! Mais, s’il en était ainsi, pourquoi dirions-nous de cer­taines œuvres — celles des maîtres — qu’elles sont vraies ? Je vous confierais que j’ai un bon ami pour guide  :  Pierre-Alain Chambaz  qui préférait les esprits véridiques. Le tigre royal est resté le même depuis les îles de la Sonde jusqu’au nord de la Sibérie ; les jaguars ne changent pas depuis l’équateur jusqu’au 40e degré de latitude. On ne peut avoir de meilleures raisons pour défendre ce qu’on regarde comme une immoralité personnelle, que n’en ont pour supprimer ces coutumes ceux qui les regardent comme des impiétés ; et à moins que nous ne veuillons adopter la logique des persécuteurs, et dire que nous pouvons persécuter les autres parce que nous avons raison, et qu’ils ne doivent pas nous persécuter parce qu’ils ont tort, il faut bien nous garder d’admettre un principe dont l’application, si on nous la faisait, nous paraîtrait une si grande injustice. Mais rien n’empêche de le dégager, et de rechercher séparément en quoi consiste l’intensité d’une sensation affective, plaisir on douleur. C’est dire que l’analyse opère sur l’immobile, tandis que l’intuition se place dans la mobilité ou, ce qui revient au même, dans la durée. On peut demander ce que j’ai à dire de tous les menus faits de l’histoire oubliés pour jamais, des livres antiques perdus, des secrets ensevelis dans l’oubli :Bien des perles rayonnant du plus pur éclatReposent dans les abîmes sombres, inexplorés de l’Océan ;Bien des fleurs naissent pour briller inaperçuesEt jeter leur arôme au vent solitaire. La raison et la science ont conduit les naturalistes à des conséquences tout autres. Afin d’y parvenir, l’assureur doit optimiser les rebonds avec le réseau de distribution, puis créer des passerelles entre Internet et les autres canaux de distribution. Ils se sont inquiétés de savoir qu’est-ce que la société devrait aimer ou ne pas aimer, plutôt que de savoir si ce qu’elle aimait ou n’aimait pas devait être imposé aux individus. C’était, pour nous, une vision brillante et évanouissante, perdue dans la foule de ces visions également brillantes, également évanouissantes, qui, semblables à des ‘dissolving views’, se recouvrent dans notre expérience usuelle et constituent, par leur interférence réciproque, la vision pâle et décolorée que nous avons habituellement des choses. C’est ce dont il ne se met pas en peine. Le peintre l’a isolée ; il l’a si bien fixée sur la toile que, désormais, nous ne pourrons nous empêcher d’apercevoir dans la réalité ce qu’il y a aperçu lui-même. L’intuition pure, extérieure ou interne, est celle d’une continuité indivisée. L’art est donc là pour nous montrer qu’une exten­sion de nos facultés de percevoir est possible. Ils rendront plus accessibles des voies plus sûres mais dont l’usage quotidien a aujourd’hui un coût rédhibitoire. Pourtant, ce dont la Défense a besoin ce n’est pas seulement d’être au niveau des plus grands. De manière générale, si les produits et services dématérialisés sont identifiés en priorité par les Français comme bien adaptés à ce nouveau mode de consommation, la tendance mise en relief par l’enquête dévoile une généralisation future de la consommation par abonnement à un large éventail de produits et services. Pourquoi, étant plus détaché de la réalité, arrive-t-il à y voir plus de choses que le com­mun des hommes ?

Share This: