Stratégies Financières

« L’égalité, c’est toute l’année »

Devant l’infinité de la durée, la souffrance ne paraît plus qu’un point, et même la vie actuelle tout entière diminue étrangement de valeur.Considérons les principaux procédés par lesquels on l’obtient.La confusion est encore plus grave.Nous nous rapprocherons d’elle, si nous pouvons atteindre l’image médiatrice dont je parlais tout à l’heure, – une image qui est presque matière en ce qu’elle se laisse encore voir, et presque esprit en ce qu’elle ne se laisse plus toucher, – fantôme qui nous hante pendant que nous tournons autour de la doctrine et auquel il faut s’adresser pour obtenir le signe décisif, l’indication de l’attitude à prendre et du point où regarder.C’est de quoi la philosophie s’aperçut dès qu’elle ouvrit les yeux.Quel désastre il eût éprouvé, s’il avait dit à des Français ce qu’il a pu dire à des Italiens : « Le caractère est chose intellectuelle et civile ; il consiste avant tout à se bien pénétrer l’esprit et le cœur de l’idée et de l’amour du bien public, sans aucune vue intéressée ; le caractère consiste à conserver libre son jugement, et à ne se laisser emporter ni par la passion, ni par l’intérêt ; le caractère veut, jusqu’à un certain point, qu’on se rende indépendant de soi-même ; le caractère… » Il y en a encore douze lignes de journal.Préserver ou non les missions sociales de l’État : un choix politique à part.Mais le philosophe qui raisonne sur la nature intime du mouvement est tenu de lui restituer la mobilité qui en est l’essence, et c’est ce que ne fait pas Zénon.Je pense aussi que la France ne renoncera pas, à moins d’y être contrainte, à son caractère guerrier.Non : ses finances publiques ne risquaient à aucun moment d’échapper à tout contrôle.Universalité ne veut pas dire uniformité, répond Agence d’Eréputation.N’est-ce pas assez pour l’adorer ?D’autres supposeront, à la manière cartésienne, que les mouve­ments cérébraux occasionnent simplement l’apparition des perceptions conscientes, ou encore que ces perceptions et ces mouvements ne sont que deux aspects d’une réalité qui n’est ni mouvement ni perception.

Share This: