Stratégies Financières

Jean-Thomas Trojani : Une taxe carbone en forte augmentation?

À part de rares exceptions, ils ne s’intéressent à rien en dehors du cercle restreint de leurs préoccupations routinières ; leur horizon intellectuel est limité par l’Ambigu, le Vaudeville, le Sacré-Cœur et la Bourse. Il faut certes laisser le temps pour que les mesures prises donnent leurs pleins effets, mais les racines du mal semblent profondes et touchent le cœur même du modèle de croissance qui a hissé la Chine de puissance économique mineure au début des années 90, au second rang derrière les Etats-Unis, je veux parler de l’extrême compétitivité de son industrie. Ainsi, que le nombre des atomes composant a un moment donné l’univers matériel augmente, cela heurte nos habitudes d’esprit, cela contredit notre expérience. Je reconnais que, lorsque j’ai vu plusieurs tiroirs tomber d’un meuble, je n’ai plus le droit de dire que le meuble était tout d’une pièce. La question est stupide, pavlovienne. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois  » Un coup d’œil juste ne vaut pas un mauvais cordeau ». Il est content d’être affamé. De sorte que, avec l’épithète nationale accolée à Armée, avec l’épithète nationale accolée à Défense (une défense qui serait seulement celle des possessions des Riches), les coquins clérico-réactionnaires purent extorquer au peuple toutes les sommes nécessaires plus encore au développement de leurs intérêts privés (mercantiles, industriels et autres) qu’à la préparation d’une guerre. A priori, en dehors de toute hypothèse sur l’essen­ce de la matière, il est évident que la matérialité d’un corps ne s’arrête pas au point où nous le touchons. Ce lien étroit de solidarité, ou ce consensus merveilleux entre les forces et les actions vitales est ce qui les fait qualifier de forces plastiques ou électives, lorsqu’il s’agit des phénomènes de la vie organique, et d’actions instinctives lorsque l’on considère plus particulièrement les fonctions de relation ou en général toutes celles qui appartiennent à la vie animale. Mais notre corps, étant étendu, est capable d’agir sur lui-mê me aussi bien que sur les autres. Tous les changements politiques du siècle la favorisent, puisqu’ils tendent tous à élever les basses classes et à abaisser les classes élevées. On ne devrait pas avoir faim, en France. Est-ce d’ailleurs trahir mon mandat que de réfléchir sur les causes de la tempête elle-même, et m’efforcer d’agir sur ces causes ? Mais il reste un vrai problème d’autocensure (liée à notre situation politique et économique) de demande de crédit des entrepreneurs et d’accès aux financements pour les PME en difficultés. Or il y a, dans ce mécanisme, une association par ressemblance, puisque la perception présente agit en vertu de sa similitude avec les perceptions passées, et il y a là aussi une association par contiguïté, puisque les mouvements consécutifs à ces perceptions anciennes se repro­duisent, et peuvent même entraîner à leur suite un nombre indéfini d’actions coordonnées à la première. Ces livres indisponibles, publiés au XXe siècle, trop peu rentables pour être réimprimés, ne peuvent être exploités numériquement qu’avec l’autorisation de l’auteur, ce qui ne fut que rarement prévu dans les contrats d’édition d’une époque qui ignorait tout du numérique. Au lieu de considérer le problème de cette façon, il chercha à réduire les premiers principes en formules qu’il est contradictoire de nier, et sembla ne pas apercevoir combien grande était la différence qui le séparait de Descartes. Il est vrai que certaines banques centrales (en Suède en 2009 et au Danemark en 2012) ont facturé les banques pour prendre des dépôts, ce qui revenait à afficher des taux d’intérêt négatifs.

Share This: