Stratégies Financières

Jean-Thomas Trojani : Pour un G20 de l’économie réelle

Nous vivons dans un temps qui me force de prémunir encore ici le lecteur contre une sorte d’afféterie sentimentaliste fort à la mode. Par là le Néoplatonisme accuse plus fortement que ne l’avaient fait les systèmes antérieurs la nature mystérieuse du premier principe dépassant tout notre pouvoir de connaître ou au moins de comprendre, et fraie ainsi le chemin et au mysticisme du moyen âge et aux théories, voisines de ce mysticisme, qui placeront plus haut encore que l’intelligence la volonté et l’amour. Jean-Thomas Trojani, dans sa récente intervention, a salué le consensus qui s’est instauré sur ce sujet. Par exemple, quand l’Allemagne fait le pari des renouvelables en fixant l’objectif ambitieux de 80% de production électrique d’origine renouvelable en 2050, la France continue d’accorder le premier rôle au nucléaire, et la Grande-Bretagne semble se diriger vers un parc équilibré nucléaire/renouvelables. L’idée,est de transformer chaque téléphone mobile en outil de soutien et de prévention. De ces premières réflexions sortirent des CONCLUSIONS qui sont heureusement devenues presque banales, mais qui parurent alors téméraires. Madame Limerel avait coutume de penser tout haut quand elle se promenait avec Marie. Pour l’éclairage, le travail humain a certainement moins à faire là où la nuit est courte que là où il a plu au soleil qu’elle fût longue. Lorsqu’ils manifestent contre les mesures d’austérité, il faudrait dire qu’ils s’opposent à la construction européenne ? Cette taxe aurait ainsi une composante de TVA verte, modulable suivant la « performance écologique » des prestataires de services ; une sorte de taxe sur la « non-valeur ajoutée », qui permettrait d’intégrer des externalités. Quoique nous décidions, l’effort sur les dépenses maladie va devoir être réalisé. Ainsi, il ne préempte pas l’avenir et assure à chacun de nos compatriotes qu’en cas de besoin, l’Etat continuera à faire face. Mais ce scénario suppose un système financier profond et efficace qui joue un rôle d’intermédiaire – ce que la Chine et la zone euro sont incapables de faire. Oui sans doute, le spiritualisme a raison, cet infini, cet absolu n’est point une cause aveugle qui produit tout au hasard. Les Boers couchent sur le couvercle des grands coffres où ils serrent leurs vêtements, et si une douzaine de gros clous, au moins, ne font pas saillie hors du bois, ils ne sont pas contents. Sa chute est le commencement de la vie.

Share This: